jeudi 13 avril 2017

Le 3ème Gédéon volume 1, de Taro Nogizaka

Fiche technique :

Auteur : Taro Nogizaka
Traducteur : Yohan Leclerc
Titre : Le 3ème Gédéon
Série / Volume : Le 3ème Gédéon volume 1
Editeur / Collection : Glénat / Seinen manga
Nombre de pages : 208
Date de parution : Mars 2017


Quatrième de couverture :

France, dans les derniers jours de l'Ancien Régime.
Deux hommes que tout oppose s'engagent de concert sur le chemin de la Révolution. Gédéon, homme du peuple cherchant à se présenter aux états généraux pour aider un pays rongé par la misère, veut transformer le pays. Georges, aristocrate qui ne recule devant rien pour arriver à ses fins, veut le détruire. Entre l'amour et la haine, le bien et le mal, quel camp l'emportera ? Et au bout du chemin, qu'adviendra-t-il ? Un enfer sanglant ou une société idéale ?
 
 
Avis : 
 
Merci aux éditions Glénat et au site Babelio pour cette découverte faite dans le cadre de l'opération Masse critique. Ne connaissant pas du tout l'auteur j'ai choisi ce manga par rapport au thème (j'aime bien voir comment l'histoire de France est perçue à l'étranger) et je ne regrette pas ce choix.
 
Le 3ème Gédéon est un manga sur les prémisses de la Révolution française qui nous montre deux visions du monde que tout oppose. Il y a d'un côté Gédéon Aymé, jeune père de famille issu du peuple qui souhaite se faire élire comme député du Tiers état ; sympathique et idéaliste, il veut améliorer le sort des plus humbles. Il y a de l'autre côté Georges, duc de Loire, un jeune noble mystérieux et charismatique qui cache une vilaine blessure sous son masque. Pour lui, la violence est nécessaire pour renverser l'ordre établi, mais dans quel but ? 
 
 Gédéon vs Georges : deux visions de l'avenir, deux manières d'y parvenir... (les bulles se lisent de droite à gauche)
 
Autour de nos deux héros gravite toute une galerie de personnages fictifs ou réels (Robespierre ou Saint-Just pour ne citer qu'eux) qui permettent d'appréhender les enjeux de société de l'époque... Hommes ou femmes, riches ou pauvres, sympathiques ou cruels, ces personnages nous montrent quelques aspects de la vie quotidienne sous l'Ancien Régime. Je ne suis pas totalement convaincue par l'aspect historique tel qu'il nous est montré, mais cela n'a pas vraiment gêné ma lecture.
 
Les dessins sont agréables à l'œil, certaines pages sont de toute beauté. Les personnages sont aisément identifiables, de même que leurs expressions faciales. Les décors sont simples mais soignés et les scènes d'action sont facilement lisibles, sans fouillis ni surcharges.
 
L'intrigue est intéressante, elle mêle général et particulier, la révolte qui gronde dans le royaume et le mystère qui entoure Georges... Le ton est à la fois violent (les membres coupés et corps sanglants ne manquent pas) et humoristique, il y a du suspense et beaucoup d'action.
 
 
Si ce manga ne m'a pas convaincue à 100 %, essentiellement à cause du côté historique, j'attends néanmoins le tome 2 avec impatience pour me faire un avis définitif. J'ai bien aimé les relations entre Georges et Gédéon et le mystère qui les entoure, j'ai moins accroché à l'aspect "politique" de l'intrigue et à certaines scènes de violence. Reste à voir comment le manga va évoluer par la suite...
 
 
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire