lundi 24 avril 2017

La fille poisson, de Xiang Hua

Fiche technique :
 
Auteur : Xiang Hua
Illustrations : Studio One
Traducteurs : Nicolas Henry et Si Mo
Titre : La fille poisson
Editeur / Collection : Les éditions Fei / Jeunesse - Minorités
Nombre de pages : 40
Date de parution : Mars 2016
Public concerné : A partir de 4 ans
 
 
Quatrième de couverture :
 
Tous les matins, Orgabouche attrape un tout petit poisson rouge dans son filet troué. Un beau jour, il décide de l'amener chez lui, et c'est alors que sa vie va totalement basculer...
 
 
Avis :
 
Avec leur collection Minorités, les éditions Fei souhaitent faire découvrir aux plus jeunes la diversité culturelle chinoise à travers les contes et légendes des 56 ethnies qui composent le pays. La fille poisson est un conte de la minorité Lisu, un peuple vivant dans le Yunnan (sud-ouest de la Chine), mais également en Birmanie et en Thaïlande. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et à le contempler. Un grand merci aux éditions Fei et au site Babelio pour cette très belle découverte !
 
Ce livre de conte est tout d'abord un très bel objet : une couverture rigide entoilée, un papier de qualité épais et extrêmement agréable au toucher et des illustrations couleur pleine page en font un album qui trônera fièrement dans n'importe quelle bibliothèque.
 
Les illustrations sont sublimes, avec un trait délicat et des couleurs douces. Je les ai adorées, elles fourmillent de détails et invitent au voyage et à la contemplation.
 
  
 
Le texte est inséré dans les illustrations de façon harmonieuse, il ne les masque pas mais épouse leurs formes la plupart du temps. Le conte en lui-même est court et plutôt triste, personnellement je ne le conseillerais pas à des enfants de 4 ans, cela me semble un peu juste... A partir de 6 ou 7 ans plutôt ? Il y a de la magie, de la trahison, du rejet et des regrets... et aucune fin heureuse ! Ce n'est pas du Disney, mais un vrai conte traditionnel  avec ce qu'il faut d'épreuves et de malheurs pour faire prendre conscience de ce qui est important dans la vie.
 

Une brève présentation du peuple Lisu et une petite fable complètent ce très bel album qui donne envie d'en découvrir plus sur cette ethnie.
 
J'ai vraiment apprécié cette lecture, délicate et poétique. J'aime beaucoup les contes, depuis toute petite, et les illustrations m'ont ravies. J'ai bien envie de prolonger ce voyage dans l'imaginaire  chinois... Cela tombe bien, six histoires sont déjà parues dans la collection Minorités.
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire