mercredi 2 mars 2016

Mercredi, c'est citation : Prière d'achever, de John Connolly





Aucun livre n'est vraiment figé. Chaque lecteur le lit à sa façon, et chaque ouvrage produit une impression différente sur ses lecteurs.



Là où sont les livres, il y aura toujours autant de gens pour les détester que pour les aimer.




Il n’était ni un grand amoureux, ni un héros tragique. Il ressemblait plutôt à ces narrateurs de roman qui observent la vie des autres : des patères auxquelles l’écrivain suspend ses intrigues comme des manteaux, en attendant que les vrais acteurs du livre viennent les enfiler. Mais en lecteur passionné et vorace, M. Berger ne s’apercevait pas que la vie qu’il observait était la sienne. 
 
 
 
Il arrivait parfois à M. Berger de se sentir un peu seul, mais il ne s'ennuyait jamais, il n'était jamais malheureux et les jours qui passaient se confondaient pour lui avec les livres qu'il lisait.



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire