samedi 16 août 2014

Les hommes meurent les femmes vieillissent, d'Isabelle Desesquelles

Fiche technique :
 
Auteur : Isabelle Desesquelles
Titre : Les hommes meurent les femmes vieillissent
Editeur / Collection : Belfond / Domaine français
Nombre de pages : 224
Date de parution : Août 2014

 
Quatrième de couverture :

Elles sont mères, sœurs, cousines ou nièces, petites et arrière-petites-filles. Dix femmes d'une même famille se croisent, se toisent, s'aiment et se racontent à l'Eden, l'institut de beauté d'Alice. Elles y disent sans détour les heures qui ont marqué leur existence faite de désillusions, de joie et d'espoirs. L'amour et le sexe y sont en première ligne, ainsi que cet étrange compagnon, notre corps. Face à la complexité du lien entre les êtres, ces dix-là ont trouvé leur modus vivendi. Toutes, sauf Eve, l'absente, sans laquelle les dix ont appris à vivre.
Tour à tour troublants, provoquants, mélancoliques et fantasques, les hommes meurent, les femmes vieillissent.

 
Critique :

J'ai pu lire ce roman en avant-première dans le cadre du "Prix du roman Fnac". Je remercie pour cela la Fnac et les éditions Belfond.

Dans un style agréable à lire, Isabelle Desesquelles nous invite à découvrir un institut de beauté "où on est bien", où les clientes sont appelées "les plus belles femmes", où chaque rendez-vous est une rencontre. Il est fréquenté par les membres d'une même famille, d'âges et d'horizons divers, avec des sensibilités différentes, mais tous liés par des souvenirs communs, pas toujours agréables.
Chaque chapitre est consacré à un membre de la famille : il s'ouvre sur la fiche cliente rédigée par Alice, l'esthéticienne, puis vient le temps des confidences. Amour, famille, relations aux hommes ou au corps, toutes se racontent et évoquent en filigrane Eve, qui s'est suicidée quelques années auparavant. Eve aura son chapitre également, le dernier du roman, qui viendra clore une lecture riche en émotions.

 
Ma note :

8/10.



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire