lundi 19 août 2013

Les enfants de la Lune, de Jack Williamson

Fiche technique :

Auteur : Jack Williamson
Titre : Les enfants de la Lune
Editeur / Collection : Albin Michel / Super-fiction
Nombre de pages : 243
Date de parution : 1975


Résumé :

Trois astronautes ont vu et examiné quelque chose de totale­ment incompréhensible sur la Lune. Mais ils l'ont vu chacun d'une manière différente. Pour l'un, une montagne d'or ; pour l'autre, un fort hérissé d'armes ; pour le dernier, une base spa­tiale avec des astronefs. Et ils ont ramassé sur les lieux d'étranges cristaux noirs...
Peu après leur retour sur la Terre, ils engendrent des enfants — les « enfants de la Lune », ou plutôt des cristaux de Lune ramenés par leurs pères. Deux, un garçon et une fille, sont d'une beauté surnaturelle, le troisième est un monstre quasi-animal. Prodigieusement doués et précoces, ils découvriront bientôt qu'ils représentent le seul espoir qu'a l'humanité de survivre à l'invasion d'accablantes forces extra-terrestres...


Critique :

La couverture, immonde selon moi, ne reflète en rien l'intrigue du roman. Les enfants de la Lune est une bonne histoire de science-fiction des années 1970.
A travers le récit de Kim Hodian, frère de l'un des astronautes ayant rapporté des cristaux noirs de la lune, on suit le parcours des trois enfants, de leur naissance à leur rôle dans la guerre spatiale. Témoin privilégié des évènements qui secouent le monde, Kim en livre un récit fidèle et détaillé, d'autant plus qu'il est très proche des enfants, et donc au cœur des évènements.
L'écriture et simple, et malgré les explications "scientifiques" le roman se lit facilement. Il s'en dégage un certain charme désuet, dû au mélange de techniques d'avant-garde (voyages dans l'espace, stations spatiales, ...) et de techniques typiques des années 70 (vive le super calculateur à bande de papier !!).
En résumé donc, une lecture facile + une intrigue distrayante avec du suspense + un peu de poésie dans les descriptions = un bon moment de lecture.


Notation :

7,5/10. Si vous croisez ce roman chez un bouquiniste, ne passez pas à coté !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire