jeudi 8 mars 2018

Inauguration de l'ennui, de Guillaume Siaudeau

Fiche technique :
 
Auteur : Guillaume Siaudeau
Titre : Inauguration de l'ennui
Editeur : Alma éditeur
Nombre de pages : 140
Date de parution : Mars 2018
 
 
Quatrième de couverture :
 
« La poésie est partout. Elle ne se cache pas. Je pense qu'elle se cueille plutôt comme un fruit. Elle ne connaît ni rareté, ni pénurie. Elle est accessible à tous, il n'y a qu'à se servir. »
Le citron, jaune, solaire, acidulé, et capable de réveiller un mort : voilà sans doute le thème majeur de ces 119 petits poèmes en prose à l'incomparable saveur.
 
 
Avis :
« L’ennui est sans doute l’endroit où j’ai trouvé le plus de poésie. Je n’ai jamais eu peur de l’ennui. Je lui voue même une certaine forme d’admiration. Pour toutes ces raisons, je lui devais bien cette inauguration. »
Guillaume Siaudeau conclut son petit recueil de poésie sur ces bons mots, je vous les propose en introduction. La poésie se trouve partout, même dans l'ennui, ce qui la rend universelle. En 119 courts poèmes en prose, Guillaume Siaudeau nous la rend accessible.
 
J'ai beaucoup aimé ces petits poèmes pleins de fraîcheur, d'humour et de sensibilité. Ils parlent du quotidien, des relations humaines, du temps qui passe et de la pluie qui tombe. Sans se prendre au sérieux, avec des mots simples, de tous les jours. J'ai lu le recueil d'une traite, emportée par les mots et les images associées, et je sais qu'il restera à portée de main afin que je puisse à nouveau y piocher quelques instants de poésie.
 
Je n'ai pas grand chose à ajouter, alors le mieux c'est que je vous propose trois exemples pour que vous découvriez le style de Guillaume Siaudeau. Vous pouvez également retrouver sa plume sur son blog, La muse et le renard.

« Suivis
 
Un pas
en avant
un coup d'œil
en arrière
ainsi va
la vie »

« Tenir le coup
 
Il faut
tenir le coup
on s'accroche
à ce qu'on peut
En ce moment je suis
suspendu à
ton sourire »

« Ca devait finir comme ça
 
Une goutte
une goutte
une goutte
une goutte
une goutte
une flaque »

 
Merci aux éditions Alma et au site Babelio pour ce beau partenariat.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire