jeudi 30 mars 2017

Le moine et le singe-roi, d'Olivier Barde-Cabuçon

Fiche technique :

Auteur : Olivier Barde-Cabuçon
Titre : Le moine et le singe-roi
Série / Volume : Commissaire aux morts étranges, volume 6
Editeur / Collection : Actes Sud / Actes noirs
Nombre de pages : 330
Date de parution : Mars 2017


Quatrième de couverture :

Dans les jardins si carrés de Versailles, tout va de travers. Au milieu de l’enchevêtrement d’allées et de statues moralisatrices du labyrinthe qui orne le plus beau jardin du monde, un horrible meurtre est commis. Un précurseur de Jack l’Éventreur sévit-il sous les fenêtres de Louis XV, le Singe-roi ? Stupéfaite, la cour semble attendre la prochaine victime comme un poulet son égorgeur. Parmi les suspects, rien de moins que le premier chirurgien du roi, un peintre de la cour et la tenancière d’une maison d’un genre très particulier où les relations habituelles entre hommes et femmes sont inversées. Gangréné, Versailles semble devenu le royaume de la transgression des interdits.
Dans cette nouvelle enquête du commissaire aux morts étranges, jamais encore les rapports de force n’avaient été aussi exacerbés et l’autorité autant remise en question. Faut-il se soumettre, se démettre ou se révolter ? Le chevalier de Volnay sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur, tandis que, tout excité, le moine semble considérer les jardins de Versailles comme un nouveau terrain de jeu.
La tension est extrême, les deux enquêteurs abordent la plus périlleuse et la plus fascinante de leurs missions alors que, dans les jardins, le danger rôde partout et surgit souvent de là où on l’attend le moins.


Avis :
 
Quel bonheur de retrouver le moine et le chevalier de Volnay dans de nouvelles aventures ! Depuis plus de cinq ans maintenant c'est mon petit plaisir du printemps ; j'attends chaque nouveau tome de la série avec impatience et je ne suis jamais déçue par leur lecture ! Ce sixième tome est excellent, je l'ai trouvé encore meilleur que les précédents.
 
« Versailles... le projet d'un roi ambitionnant d'éclairer, voire d'aveugler le monde, par sa lumière et sa puissance.
Versailles, un rêve chimérique conquis sur des marais puants pour y concentrer tous les pouvoirs d'une monarchie absolue et transformer une noblesse turbulente en un flot ininterrompu de courtisans dont le seul souci du matin au soir serait de plaire à son roi en se pliant à la plus impitoyable étiquette qui soit. Le moine plissa les narines de dégoût.
Versailles, aujourd'hui résidu du vice et de la gabegie.
Versailles, où rien n'est vrai tant la nature des hommes s'y concentre dans tout ce qu'elle a de plus mauvais.
Versailles qui pue.
Versailles, cloaque sans nom qu'il serait urgent d'éradiquer de la surface de la planète.
Versailles, désormais terrain de chasse d'un prédateur sans nom. »
 
Vous l'aurez compris, cette sixième enquête du Commissaire aux morts étranges a pour cadre Versailles. Après un voyage en Italie et un séjour forcé en Savoie, le chevalier de Volnay et le moine hérétique sont rentrés chez eux et se retrouvent confrontés à une enquête délicate au cœur même du pouvoir. Obligés de fréquenter un milieu qu'ils exècrent et méprisent, leur enquête les mènera des salons dorés de la favorite aux ateliers d'un peintre, d'une maison de plaisir aux jardins royaux... La découverte du Versailles du XVIIIème siècle est très intéressante et extrêmement vivante, les nombreux détails permettent une immersion rapide et réaliste dans l'intrigue et dans la vie quotidienne de l'époque, sans cependant alourdir le texte.
Olivier Barde-Cabuçon nous livre ici un roman palpitant et intelligent, très agréable à lire. Le ton est parfois grave, parfois léger et ironique. Les piques fusent, la révolte gronde, les dénonciations des conditions de vie et de l'absurdité du système sont incisives et trouvent une certaine résonnance dans la situation actuelle. L'enquête est assez complexe, les suspects sont nombreux et les révélations qui se font jour petit à petit ne permettent pas de découvrir le coupable avant le dénouement. La fin de l'enquête m'a surprise, je ne m'y attendais vraiment pas.
J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir les personnages si attachants imaginés par Olivier Barde-Cabuçon. Le moine, entre sarcasmes et révolte, doit jongler avec plusieurs femmes qui toutes ont quelque chose à cacher, tandis que le chevalier de Volnay ne sait trop comment gérer ses émotions. Les pièges abondent pour nos héros, d'autant plus qu'ils ont du mal à se fondre dans le décor en recherchant la vérité et non les appuis des puissants. Encore pus que l'enquête, c'est le parcours des personnages qui m'a beaucoup plu dans Le moine et le singe-roi, et le final fracassant m'a laissée sans voix !

Un immense merci aux éditions Actes Sud pour ce service de presse, je me suis régalée. Maintenant je n'ai plus qu'une hâte, lire la suite ! Vivement l'année prochaine...



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire