lundi 7 décembre 2015

Prix SNCF du polar 2016


« Parce qu’un bon voyage en train s’accompagne souvent d’un bon polar, SNCF propose aux voyageurs de découvrir le meilleur du genre avec le PRIX SNCF DU POLAR. Une virée au cœur du polar faite d’humour, de dépaysement et toujours de découvertes pour réussir son évasion. Et parce que le Prix est 100 % public : il vous confie le choix des Lauréats en vous invitant à voter pour chacune des catégories.
Lors de l’édition 2015, grâce à votre complicité, 30 000 votes ont été recueillis et depuis 16 ans de nombreux noms du polar ont ainsi été révélés : Franck Thilliez, Mo Hayder, Gilda Piersanti, Gilles Legardinier, Jérémie Guez ou encore Ian Manook.
Roman, Bande Dessinée et Court Métrage, il y en a pour tous les goûts. Les comités d’Experts de chacune des catégories, composés de professionnels des genres, ont pour mission de dénicher la crème du crime. Le but ? Vous faire voyager au cœur du polar en vous offrant toutes les couleurs du noir.
Alors n’hésitez pas : découvrez les œuvres en compétition et faites entendre votre voix avant le 17 mai 2016. »
 
 
SELECTION 2016 CATEGORIE ROMAN :
 
    
 
 
SELECTION 2016 CATEGORIE BANDE DESSINEE :

    
  


Dans le cadre du Prix SNCF du polar 2016 et en partenariat avec le site Babelio, j'ai eu la chance de recevoir un roman et une bande dessinée à lire, à chroniquer, et à noter sur le site du Prix SNCF du polar :
 

Fiche technique :
 
Auteur : Mike Nicol
Traducteur : Estelle Roudet
Titre : La dette
Série / Volume : Vengeance, volume 1
Editeur / Collection : J'ai Lu / Policier
Nombre de pages : 600
Date de parution : Septembre 2014
 
Quatrième de couverture :
 
Le Cap. Tenus par une ancienne dette, Mace Bishop et Pylon Buso, ex-mercenaires et trafiquants d'armes reconvertis dans la sécurité, sont engagés par un malfrat pour qu'ils assurent la protection de son fils Matthew. Gérant d'une boîte de nuit, véritable plaque tournante de la drogue, Matthew est menacé par la Pagad, une association représentée par l'avocate Sheemina February, manipulatrice au passé trouble.
Si Mace et Pylon l'ont oubliée, Sheemina, elle, a une excellente mémoire. Malheureusement pour eux !
 
Avis : ICI
 
 
Fiche technique :
 
Auteur : Fabcaro
Titre : Zaï Zaï Zaï Zaï
Editeur / Collection : 6 pieds sous terre / Monotrème (mini)
Nombre de pages : 72
Date de parution : Mai 2015
 
Présentation éditeur :
 
« Les filles, c'est papa... Écoutez, je ne rentrerai pas à la maison ce soir... et peut-être même pendant quelques jours... Vous avez peut-être déjà regardé les infos... Je veux que vous sachiez que votre papa n'est pas un bandit... »
 
Un auteur de bande dessinée, alors qu’il fait ses courses, réalise qu’il n’a pas sa carte de fidélité sur lui. La caissière appelle le vigile, mais quand celui-ci arrive, l’auteur le menace et parvient à s’enfuir.
La police est alertée, s’engage alors une traque sans merci, le fugitif traversant la région, en stop, battant la campagne, partagé entre remord et questions existentielles.
Assez vite les médias s’emparent de l’affaire et le pays est en émoi. L’histoire du fugitif est sur toutes les lèvres et divise la société, entre psychose et volonté d'engagement, entre compassion et idées fascisantes. Car finalement on connaît mal l’auteur de BD, il pourrait très bien constituer une menace pour l’ensemble de la société.
 
Avis : ICI
 
 
Ce furent deux très bonnes découvertes pour moi, il ne reste plus qu'à voir ce qu'en ont pensé les autres lecteurs... Rendez-vous fin mai 2016 pour découvrir à qui sera attribué le PRIX SNCF DU POLAR 2016 !! En attendant, n'hésitez pas à aller voter pour vos favoris sur le site du Prix SNCF du polar.
 



Mise à jour juin 2016


LES LAUREATS DU PRIX SNCF DU POLAR 2016 SONT :



Il y a eu 32000 votes pour départager les 5 romans et les 5 bandes dessinées. Je suis ravie pour Zaï Zaï Zaï Zaï de Fabcaro, c'est un excellent album que je vous recommande chaudement ! Quand à Terminus Belz d'Emmanuel Grand, cela fait un moment qu'il est dans ma PAL... je sens qu'il ne va pas tarder à en sortir ;-)



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire