dimanche 15 mai 2016

Les Intergalactiques 2016



Pour cette cinquième édition, le festival de science-fiction de Lyon a connu de grands changements.
Changement de date tout d'abord, avec un basculement en deuxième quinzaine de mai. Je trouve qu'il y a du pour et du contre : en général il fait meilleur mi-mai que fin octobre (ancienne date du festival des Intergalactiques), c'est plus agréable pour flâner, d'un autre côté vu que le festival se déroule en intérieur, cela n'a pas vraiment d'importance ; par contre le printemps est une période très riche en sorties / salons du livres / brocantes / j'en passe et des meilleures, alors que la fin de l'automne est plutôt tristounette de ce côté-ci : personnellement j'aimais bien ce dernier rendez-vous de l'année, là j'ai été obligée de jongler avec mon emploi du temps pour arriver à y caser ce festival auquel je tenais quand même à assister.
Deuxième changement de taille, le lieu : fini la MJC Monplaisir devenue trop étroite au fil des années, bienvenue à l'amphithéâtre Charles Mérieux ! Un peu difficile à trouver quand on ne connaît pas (heureusement que le GPS existe !), mais c'est un grand espace bien pratique qui permettra au salon du livre de continuer à se développer dans de bonnes conditions. Petit point négatif : alors que tout était regroupé à la MJC Monplaisir (salon du livre, tables rondes, projections, vide-grenier du geek), seuls se retrouvent à l'amphithéâtre le salon du livre et les tables rondes, les projections sont restées à la MJC : il faut donc faire un choix et préparer sa journée à l'avance, difficile de papillonner d'une activité à l'autre au grès de son humeur vu l'éloignement des sites. Gros point positif : le confort et la taille de la salle de conférence, j'ai assisté à deux tables rondes sans voir le temps passer et sans avoir à faire la queue des heures pour être sûre d'avoir une place.  

De l’empire britannique à l’imperium galactique ?
Avec (de droite à gauche sur la photo) : Alastair REYNOLDS (auteur), le traducteur, Peter F. HAMILTON (auteur),  Anudar (modérateur, animateur de la communauté francophone « De Dune à Rakis ») et Sara DOKE (auteur). 
Une table ronde intéressante qui, après un rappel historique sur l'Empire britannique, a opposé deux visions de l'expansion spatiale, l'une plutôt optimiste (Peter F. Hamilton et Alastair Reynolds), l'autre résolument pessimiste (Sara Doke).
 
 Jamais sans ma serviette : L’humour dans la Science-fiction Britannique.
Avec (de droite à gauche sur la photo) : Jean-Claude DUNYACH (auteur), Catherine DUFOUR (auteur) et Nicolas BOTTI (association le Grand Ordre de la Serviette). Modération : Le Fossoyeur de Films (critique et vidéaste).
Beaucoup de rires avec cette table ronde (normal me direz-vous vu le sujet !) qui a vu définir une typologie de l'humour anglais, a abordé le problème de la traduction et a débordé bien au-delà de la science-fiction. Je me suis régalée !

 
Outre ces deux tables rondes auxquelles j'ai assisté, j'ai pu profiter de la journée de samedi pour faire dédicacer mon exemplaire de La stratégie des As par son auteur, Damien Snyers (le coquin a l'art d'amadouer ses (futures) lectrices avec un chocolat belge à tomber ^_^), j'ai fait des emplettes sur les stands de la librairie Omerveilles et des Indés de l'Imaginaire (1 livre offert pour 2 achetés, comment résister ?), et j'ai pu faire dédicacer mes achats et discuter avec pas mal d'auteurs sans me presser car il n'y avait pas foule. J'ai vu, dans le désordre, Damien Snyers, qui prépare la suite de La stratégie des As, Valérie Simon, en pleine correction du second volume de La reine des esprits, Peter F. Hamilton, adorable malgré mon anglais défaillant, Li-Cam et Jean-Emmanuel Aubert, dont le prochain volume de la collection Petite Bulle d'Univers sortira en avant première aux Imaginales, et l'hilarant Jean-Claude Dunyach qui était désolé d'avoir oublié son masque de troll à l'hôtel...
 
J'ai passé une excellente journée et je retournerais avec plaisir aux Intergalactiques l'année prochaine !
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire