samedi 1 août 2015

Challenge "Destination Chili"




Organisé par evertkhorus sur le blog Voyages et vagabondages, le challenge "Destination" a pour but de faire découvrir tous les trois ou quatre mois un pays en particulier. Pour cette session, le Chili est à l'honneur.


Le principe :

« Il s’agit alors de lire un ou plusieurs livres écrits par un auteur de ce pays ou alors se passant dans ce pays et d’en faire un article à la date dite. Tous les genres sont permis : classique, contemporain, policier, science-fiction, jeunesse, BD, biographie…
Attention, chacun doit garder la surprise du livre lu pour un peu plus de suspense et de découverte. Le jour dit, les billets sont publiés et peuvent également être agrémentés d’articles sur la cuisine du pays, la musique, de carnets de voyage, de photos si vous connaissez le pays ou de tout autre élément qui nous ferait découvrir un peu plus la culture du pays choisi… »


Date de publication des billets :

Le 1er août 2015.
Tous les billets seront ensuite regroupés sur le blog Voyages et vagabondages.
 

 
Mes lectures effectuées dans le cadre de ce challenge :
 
 
Fiche technique :
 
Auteur : Pablo Neruda
Traducteurs : Jean Marcenac et André Bonhomme
Titre : La Centaine d'amour (édition bilingue)
Editeur / Collection : Gallimard / Poésie
Nombre de pages : 240
Date de parution : Juin 1995
 
Présentation éditeur :
 
À Mathilde Urrutia
[...] Avec grande humilité moi j'ai fait ces sonnets de bois, en leur donnant le son de cette substance opaque et pure, et qu'ils atteignent ainsi tes oreilles. Toi et moi cheminant par bois et sablières, lacs perdus, latitudes de cendres, nous avons recueilli des fragments de bois pur, madriers sujets du va-et-vient de l'eau et de l'intempérie. De ces vestiges à l'extrême adoucis j'ai construit par la hache, le couteau, le canif, ces charpentes d'amour et bâti de petites maisons de quatorze planches pour qu'en elles vivent tes yeux que j'adore et que je chante. Voilà donc mes raisons d'amour et cette centaine est à toi : sonnets de bois qui ne sont là que de cette vie qu'ils te doivent.
Octobre 1959.
 
Note et avis : ICI
 

Fiche technique :
 
Auteur : Luis Sepúlveda
Traducteur : François Maspero
Titre : Le vieux qui lisait des romans d'amour
Editeur / Collection : Points / littérature
Nombre de pages : 128
Date de parution : Avril 1995
 
Quatrième de couverture :
 
Antonio José Bolivar connaît les profondeurs de la forêt amazonienne et ses habitants, le noble peuple des Shuars. Lorsque les villageois d’El Idilio les accusent à tort du meurtre d’un chasseur blanc, le vieil homme se révolte. Obligé de quitter ses romans d’amour - seule échappatoire à la barbarie des hommes - pour chasser le vrai coupable, une panthère majestueuse, il replonge dans le charme hypnotique de la forêt.
 
Note et avis : ICI
 
 
 
Les lectures de mes co-challengeurs :
 
 
https://surlaroutedejostein.wordpress.com/2015/08/01/ma-femme-de-ta-vie-de-carla-guelfenbein/  https://lajumentverte.wordpress.com/2015/08/01/les-detectives-sauvages-roberto-bolano/ http://www.lesescapadesculturellesdefrankie.com/2015/08/portrait-sepia-disabel-allende.html 

 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire