samedi 1 mars 2014

Oda Nobunaga, de Charles-Pierre Serain

Fiche technique :
 
Auteur : Charles-Pierre Serain
Titre : Oda Nobunaga. Gouverne tout ce qui est sous le ciel par l'épée !
Editeur : Centon éditions
Nombre de pages : 320
Date de parution : Décembre 2013


Résumé :

Depuis cent ans, ce pays est livré aux luttes intestines, aux appétits féroces de chefs de clan qui tous ne font que s’entre-détruire. Regarde le Japon ! C’est un immense champ de bataille où chaque victoire est suivie par une défaite au moins aussi provisoire. Au final, à part des milliers de morts sur les champs de bataille, la situation est toujours aussi chaotique. Le shôgun n’a presque plus de pouvoir. L’empereur l’a perdu à jamais. Ce sont des bandes de guerriers assoiffés de sang qui détruisent nos villes, nos monastères, nos villages et appauvrissent un peu plus chaque jour cette terre. Il faut quelqu’un pour arrêter cela, pour stopper enfin ce gâchis. Et ce quelqu’un, ce sera moi.

Ce roman historique retrace la vie d'Oda Nobunaga, le premier des trois unificateurs du Japon du XVIème siècle. Il vous emmènera au cœur des batailles du Japon entre 1554 et 1582. Vous rencontrerez les grands généraux de cette époque, vous revivrez les grandes batailles et vous découvrirez l'un des hommes les plus fascinants de l'histoire du Japon.

Critique :

J'ai lu Oda Nobunaga dans le cadre de l'opération "Masse Critique" de Babelio. Je tiens donc à remercier Babelio et les éditions Centon pour cette opération, car elle m'a permis de découvrir un très bon roman historique...
 
Je ne connaissais pas du tout les éditions Centon, mais je dois dire que l'éditeur a fait du très bon travail avec l'édition de ce titre. Un marque-page récapitulatif avec les noms, dates et principaux faits d'armes des personnages rencontrés dans le roman est fourni avec le livre : ayant un peu de mal à retenir les noms (et encore plus quand ils se ressemblent et sont dans une langue étrangère), j'ai beaucoup apprécié cette attention car ce marque-page m'a vraiment rendu service pendant ma lecture.
Concernant le roman, je dois dire que j'ai beaucoup aimé. Le style de l'auteur est fluide, clair et agréable à lire. Chaque première utilisation d'un terme japonais est accompagné d'une courte note de bas de page explicative. Le roman est divisé en chapitres assez courts, chacun reprenant un temps fort de la vie de Nobunaga ; nous le suivons donc de son accession à la tête du clan Oda en 1554 à sa mort près de 30 ans plus tard. Pendant cette période, nous assistons à une succession de batailles et de manœuvres politiques qui nous plongent directement dans un Japon du XVIème siècle déchiré par les guerres intestines... Entre scènes de vie quotidienne et scènes de guerre, l'auteur nous livre un aperçu documenté et très bien décrit, sans lourdeurs, d'une période clé de l'histoire du Japon : nous y retrouvons les samouraï et le bushido, leur fameux code de l'honneur souvent mis à mal, les ninjas, mercenaires de l'ombre, nous assistons aux débuts de l'utilisation massive des arquebuses, armes efficaces mais enlevant toute "gloire" aux combats, et surtout nous découvrons un Oda Nobunaga fin stratège, ouvert à la culture occidentale, mais empli d'une fureur et d'une colère que rien ne peut apaiser, mis à part son grand amour, Kitsuno, et son fidèle conseiller, le Singe. Le roman se terminant sur le dernier souffle de Nobunaga, il faudra se pencher sur l'histoire du Japon pour connaître la fin de l'aventure, même si le marque-page nous donne quelques informations sur le devenir des personnages restants...


Notation :
 
8,5/10.


Pour aller plus loin, voici le site de Charles-Pierre Serain consacré aux samouraïs :
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire