mardi 18 octobre 2016

Miss Zombie détective décharnée, de Delphine Dumouchel et Lou Ardan

Fiche technique :
 
Auteur : Delphine Dumouchel
Illustrateur : Lou Ardan
Titre : Miss Zombie détective décharnée
Editeur / Collection : Séma éditions / Séma'gique
Nombre de pages : 162
Date de parution : Octobre 2016
 
 
Quatrième de couverture :
 
Zombie, ça peut être le pied, sauf si on le perd.
Alors imaginez, si la seule personne capable de maintenir ces non-morts suffisamment entiers disparaît, c'est la loose assurée !
Une seule solution : enquêter !
Missy et Carole vont braver les interdits et se lancer à corps perdu dans une aventure pleine de surprises. L'une est passionnée par les romans policiers, l'autre rencontre un souci oculaire qui risque de lui coûter le titre de reine du bal tant convoité. 
Un duo de choc pour une affaire brûlante !
 
 
Avis :

Tout d'abord, merci aux éditions Séma pour m'avoir fait découvrir cette lecture jeunesse, parfaite pour occuper les enfants de 10 ans et plus amateurs d'action et de frissons (même les adultes peuvent l'apprécier sans problème) ; c'est bientôt les vacances de la Toussaint, le moment idéal pour lire Miss Zombie détective décharnée !

Les morts-vivants sont réputés pour être lents, tant physiquement qu'intellectuellement. C'est sans compter sur Missy, jeune adolescente zombie, qui décide de mener l'enquête après la disparition mystérieuse de son ami le professeur qui aurait, selon la rumeur, découvert une formule permettant aux zombies d'affronter le soleil sans dommages corporels. Entraînant avec elle son amie Carole, zombie nunuche obnubilée par le bal de promo, Missy va aller au devant de gros problèmes...

J'ai lu ce roman jeunesse avec beaucoup de plaisir, je l'ai trouvé rythmé et plein de peps. L'histoire est racontée à la première personne par Missy, avec ses mots et son regard d'adolescente, ce qui la rend bien vivante. Les chapitres sont courts, le texte est facile à lire, quelques dessins noir et blanc illustrent l'histoire, apportant une touche d'humour supplémentaire au roman. Car l'humour est le gros point fort de Miss Zombie ! Entre les situations cocasses, les gaffes et les bons mots, impossible de s'ennuyer. Prenez par exemple la transformation de Missy : en traversant la rue elle glisse sur un caca de chien, se fait mordre par un chihuahua zombifié qui passait par là, se fait écraser les jambes par une voiture qui ne l'avait pas vue puis est accueillie à coup de pelle par sa maman quand elle arrive à rentrer chez elle... On voudrait / devrait compatir face à tant de malheurs, mais au final on se tord de rire ! Le second point fort du roman, c'est le côté positif qui en ressort : les jeunes héroïnes essaient toujours de voir le bon coté des choses et ne s'apitoient pas sur leur sort, elles sont débrouillardes et courageuses. Le roman prône l'entraide et l'amitié au-delà des différences (même si c'est difficile) tout en évitant d'être moralisateur, ce que j'ai grandement apprécié.
Concernant l'aspect gore et horrifique propre à toute histoire de zombies, il n'y a pas d'inquiétude à avoir, le roman est bien adapté à un jeune public : bien sûr les zombies sont en pleine décomposition et perdent des morceaux de leurs corps (comme Carole dont l'oeil gauche n'arrête pas de tomber de son orbite), ils ont faim de chair humaine, mais tout est dit sur un ton tellement naturel (et souvent humoristique) qu'au final cela ne choque pas. Il n'y a rien là de trop effrayant ou trop sanguinolent, juste de quoi avoir parfois une moue dégoûtée, dire quelques beurk et frissonner sans faire de cauchemars.


 
Exemple d'illustrations de Lou Ardan
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire