lundi 14 avril 2014

La nuit, in extremis, d'Odile Bouhier

Fiche technique :
 
Auteur : Odile Bouhier
Titre : La nuit, in extremis
Série / Volume : Kolvair et Salacan, volume 3
Editeur / Collection : Presses de la Cité / Terres de France
Nombre de pages : 276
Date de parution : Avril 2013
 
 
Résumé :
 
Lyon, novembre 1921. Quand Anthelme Frachant, incarcéré en 17 après s'être mutiné, sort de prison, seul le commissaire Kolvair s'en inquiète. Celui qui a été son compagnon de tranchée est un assassin. Criminel récidiviste ou poilu en guerre contre lui-même : qui est-il ?
Une certitude : Anthelme tuera de nouveau.
La conviction du policier Kolvair devient une intime obsession. Il doit affronter ses pires cauchemars.
Cette troisième affaire des premiers experts est une enquête in extremis. Un compte à rebours qui a commencé trop tard.
 
 
Critique :

J'avais beaucoup aimé Le sang des bistanclaques et j'avais adoré De mal à personne, les deux premiers tomes des aventures du commissaire Kolvair et du docteur Salacan, pionniers de l'investigation scientifique dans un Lyon des années 1920 très bien reconstitué. C'est donc sans hésiter que j'ai acheté La nuit, in extremis.
Comme toujours avec l'auteur, la lecture est fluide et agréable, et si j'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir les principaux personnages des deux premiers volumes, j'ai néanmoins un peu moins accroché qu'auparavant... La faute peut-être à la multiplication des histoires personnelles ? Il y a bien des crimes, atroces, mais le criminel est rapidement appréhendé ; il n'y a pas beaucoup de suspense de ce côté là, et la résolution des crimes ne fait pas intervenir l'équipe au complet. Chacun, en effet, est occupé et préoccupé par des soucis d'ordre personnel : maladie d'un proche, problèmes familiaux, dénonciations anonymes... Tous ces problèmes sont l'occasion pour l'auteur de faire le point sur des sujets importants pour l'époque : traumatismes de la grande guerre, débuts du cinéma, complots anarchistes, découvertes médicales, procès Landru, etc... L'auteur traite de beaucoup de sujets à la fois, peut être un peu trop pour un seul roman ?
Cette petite déception ne m'empêche en tout cas pas d'avoir hâte de découvrir le quatrième volume des enquêtes de Kolvair et Salacan : sortie prévue pour 2015 !


Notation :
 
7,5/10.





Et voici la très belle dédicace que m'a faite l'auteur lors de l'édition 2014 de Quais du Polar.
Odile Bouhier est vraiment sympathique, c'est un réel plaisir d'échanger avec elle... alors, si vous la croisez lors d'un salon du livre, n'hésitez surtout pas à aller lui parler !












 


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire