mercredi 16 avril 2014

Cytise femme-pirate, d'Adeline Neetesonne

Fiche technique :

Auteur : Adeline Neetesonne
Titre :  Cytise, femme-pirate
Editeur / Collection :
Editions Terriciaë Maïatalba
Nombre de pages : 424
Date de parution : Mai 2012


Résumé :

Dans l'Angleterre du XVIIIe siècle, la petite Cytise a été retrouvée seule sur le port de Plymouth, puis adoptée par un riche bourgeois. Devenue adulte et n'ayant conservé aucun souvenir de sa tendre enfance, la jeune femme tentera de retrouver ses parents biologiques. Ses seuls indices – la cicatrice d'une vieille brûlure et des rêves récurrents – la mèneront jusqu'au Nouveau Monde où, seule, elle devra survivre tout en tentant de retrouver sa famille. Elle finira par se mêler à un équipage de flibustiers et découvrira la signification de son étrange cicatrice. Son père, le plus vil pirate de la mer des Caraïbes, lui avait infligé cette blessure en un rituel barbare, afin de voir sa fille posséder les pouvoirs de la déesse grecque Amphitrite, maîtresse des monstres marins, et d'assurer ainsi sa domination sur tous les océans. Mais Cytise refusera de profiter de ces dons et fera tout son possible pour échapper à son propre père, avec l'aide de son loyal équipage de pirates et, plus particulièrement, du lieutenant Jack Sandman dont elle tombera éperdument amoureuse. Avec son soutien, elle apprendra à maîtriser ses pouvoirs et à devenir une véritable femme-pirate, à la fois redoutée et respectée.
 

Critique :

Cytise, femme-pirate est un bon roman d'aventures, à réserver à mon avis à un public féminin. On y trouve des personnages sympathiques (même les méchants ne sont pas trop horribles, le comble pour des pirates !), de l'action, de l'amour, de l'amitié également, du dépaysement, une pointe de fantastique, un rebondissement surprenant, bref de quoi passer un excellent moment de lecture.
Malheureusement, et c'est ce qui fait baisser ma note globale tant cela a perturbé ma lecture, il y a des fautes d'orthographe et d'accord dans ce roman... beaucoup trop pour qu'on puisse parler de simples coquilles !! Je conçois tout à fait que l'auteur fasse des erreurs, après tout à force d'écrire et remanier un texte on finit par laisser passer des coquilles ; par contre il est du rôle de l'éditeur de relire les épreuves, et de les corriger !!! Vu le nombre de fautes laissées, soit le livre n'a pas été relu, soit le correcteur doit s'acheter un Bescherelle... je trouve cela inadmissible pour un livre à 23 €.

 
Notation :

7/10.



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire