mardi 15 mars 2016

Petit compte rendu de la 30ème fête du livre de Bron

Ce n'est pas la grande forme en ce moment, la faute à une saleté de virus qui s'accroche, du coup je n'ai pu participer qu'une seule journée à cette 30ème fête du livre de Bron. Mais quelle journée !
Dimanche (le 6 mars 2016 pour ceux qui aiment les précisions) j'ai flâné dans la grande librairie où je me suis laissée convaincre par des libraires passionnés d'acheter des livres que je n'aurai pas spontanément choisis (certains ont rejoint ma PAL, les autres sont sur ma liste d'achats), j'ai pu assister à des conférences très intéressantes et instructives, et surtout j'ai rencontré deux auteurs dont j'adore le travail : Luis Sepúlveda et Iain Levison.
Je suis repartie heureuse après avoir pu échanger quelques mots avec eux et faire dédicacer mes livres. Je suis également repartie avec une belle photo souvenir où je pose avec l'adorable Iain Levison, gentiment prise par son attachée de presse quand mon appareil photo a malencontreusement décidé de me lâcher ^_^'
 

   
Iain Levison (à gauche) et Luis Sepúlveda (à droite) en pleine séance de dédicaces.

 
Parmi les conférences auxquelles j'ai pu assister, le grand entretien avec Luis Sepúlveda m'a tout particulièrement marquée. Il s'agissait d'un enregistrement public pour l'émission Liv(r)e, un auteur, une œuvre animée par Sylvain Bourmeau. Cette émission est un cycle de rencontres autour de la littérature étrangère, elle sera diffusée le samedi soir sur France Culture entre le 9 juillet et le 27 août 2016.
Lors de cet entretien riche en émotions, Luis Sepúlveda est revenu sur son parcours personnel et professionnel, ainsi que sur son engagement politique. C'était tout simplement passionnant ! L'entretien était ponctué de lectures de textes de l'auteur, magnifiés par la superbe voix de l'intervenante dont j'ai - à ma plus grande honte - égaré le nom. Une chose est sûre, je ne pourrais plus lire Les roses d'Atacama sans repenser à ce magnifique moment. Si vous en avez l'occasion cet été, écoutez la diffusion de l'entretien sur France Culture, vous ne le regretterez pas ! En attendant, en voici un extrait dans lequel Luis Sepúlveda  nous montre qu'une vocation ne tient finalement pas à grand chose...


 Entretien avec Luis Sepúlveda : l'auteur nous parle avec beaucoup d'humour de l'origine de son goût pour l'écriture.


Cette 30ème fête du livre de Bron a été une réussite, du moins pour ce que j'en ai vu dimanche. La foule était une fois de plus au rendez-vous, et la qualité des interventions n'avait d'égale que la passion des libraires et des participants. J'y ai passé un excellent moment, et si tout va bien je compte bien participer tout le week-end l'année prochaine !
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire