lundi 15 juin 2015

Les diables du Mont-Saint-Michel, de Claude Merle

Fiche technique :

Auteur : Claude Merle
Titre : Les diables du Mont-Saint-Michel
Editeur / Collection : Nouveau monde éditions - Editions du patrimoine / Crimes et monuments
Nombre de pages : 279
Date de parution : Juin 2015


Quatrième de couverture :

1430. Assiégé par les Anglais, le Mont-Saint-Michel résiste depuis cinquante ans à tous les assauts, grâce à de grands capitaines comme Bertrand du Guesclin, quand, soudain, la cité héroïque est le théâtre de crimes mystérieux qui frappent moines et chevaliers, sans distinction. Meurtres politiques ? Rituels sataniques ? Louis d'Estouteville, le nouveau chef de la garnison, enquête avec l'aide du supérieur des Bénédictins, savant chimiste et physicien, et avec celle de l'aubergiste de la cité, complice de tous les contrebandiers. L'atmosphère étrange de l'île, plongée dans des brumes propices aux hallucinations, oriente les recherches vers des causes surnaturelles.
 
 
Avis :
 
J'ai reçu Les diables du Mont-Saint-Michel dans le cadre de l'opération "Masse Critique" du site Babelio, que je remercie, de même que les Editions du Patrimoine et Nouveau monde éditions, pour m'avoir fait découvrir ce passionnant roman policier historique.
 


Le Mont-Saint-Michel - Très Riches Heures du duc de Berry, folio 195r (1411-1416)

Une cité médiévale étroite au pied d'un magnifique édifice religieux, enserrée dans ses remparts, coincée sur une île battue par les tempêtes d'hiver, assiégée de toutes parts par les anglais, tel est le cadre de ce roman. Quand une série de meurtres aussi violents que mystérieux endeuille la petite communauté qui défend le Mont-Saint-Michel, les interrogations sont nombreuses : qui peut commettre de tels crimes, et pourquoi ? Si le motif parait rapidement être lié à la guerre qui fait rage, le coupable reste néanmoins insaisissable, et un climat de suspicion s'installe durablement sur l'ile. Le meurtrier est-il humain ? Si oui, fait-il partie des derniers résidents du Mont, soldats, religieux et laïcs qui supportent ensemble de nombreuses privations, ou se cache-t-il parmi les quelques pèlerins et refugiés qui viennent se mettre sous la protection de Saint-Michel ?
 
Le style de l'auteur se lit sans difficultés, il est classique mais agréable. Claude Merle nous apprend beaucoup, mine de rien, sur la vie quotidienne au Moyen-Age et sur les événements politiques qui émaillent ce début de XVème siècle... un petit rappel pour les amateurs d'histoire, des précisions bienvenues pour les néophytes.
L'intrigue est passionnante et utilise parfaitement bien le magnifique cadre que représente le Mont-Saint-Michel. L'ambiance angoissante et délétère est plutôt bien rendue et le suspense est savamment entretenu par les courts chapitres qui se succèdent sans temps morts.
Les personnages sont intéressants, bien qu'un peu trop lisses et prévisibles à mon goût. J'ai néanmoins pris beaucoup de plaisir à suivre le cheminement du capitaine Louis d'Estouteville, cela ne me déplairait pas que l'auteur en fasse un personnage récurrent...
 
Je tiens en dernier lieu à signaler que quelques erreurs de ponctuation / typographie parsèment le roman ; il y a notamment des paragraphes introduits par des tirets cadratins (les tirets de dialogues) alors qu'il s'agit clairement d'actions ou de descriptions... Ce n'est pas dramatique en soi, mais cela a eu le don d'énerver la maniaque qui sommeille en moi.
 
 
Notation :

7,5/10.
 
 
Je trouve que la collection Crimes et monuments est une très bonne initiative. J'aime beaucoup cette idée de faire revivre nos monuments nationaux à travers des romans, qu'ils soient policiers ou non d'ailleurs. Quel plaisir de les découvrir ou de les redécouvrir dans des intrigues passionnantes ! Les diables du Mont-Saint-Michel m'a donné envie d'arpenter les rues de la cité pour suivre les pas de Louis d'Estouteville, je pense que les autres romans de la collection ne devraient pas être en reste... Vous pouvez trouver des information sur la collection Crimes et monuments ICI.



 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire