mardi 5 janvier 2016

L'origine des Victoires, d'Ugo Bellagamba

Fiche technique :

Auteur : Ugo Bellagamba
Titre : L'origine des Victoires
Editeur / Collection : ActuSF/ Hélios
Nombre de pages : 232
Date de parution : Novembre 2015


Quatrième de couverture :

« Je suis une Victoire, ma chérie... Si tu préfères, un soldat, engagé dans une lutte dont l'origine se perd dans la nuit des temps. »
L'Orvet a fait de l'humanité son terrain de chasse, causant famines, guerres et destructions. De la Rome antique jusqu'aux étoiles les plus lointaines, ce roman retrace le combat et les sacrifices des Victoires, ces femmes qui luttent dans l'ombre pour nous protéger.
Lettrées, guerrières ou amantes, voici huit portraits de ces vigies qui jalonnent l’histoire et redessinent en creux notre futur.


Avis :
 
L'origine des Victoires, c'est tout d'abord une succession de beaux portraits de femmes, cultivées, fortes et indépendantes. Quelles que soient les époques, de la préhistoire au Moyen âge, au XIXème siècle ou dans un futur indéterminé, elles combattent le mal dans le plus grand secret, avec peu de moyens et au péril de leur vie. Natacha, Euphoria, Patrizia, Gloria, Egéria, Nadia, Coppélia et Oruah, les huit Victoires présentées ici ne vous laisseront pas indifférent. Leur ennemi ? L'Orvet, une entité extraterrestre qui se nourrit du Mal, avec un M majuscule ! Prenant possession des âmes faibles - qui sont exclusivement masculines, soit dit en passant - l'Orvet cause guerres et atrocités en tous genres en exacerbant colère et désirs refoulés. Il se nourrit et s'amuse depuis des millénaires aux dépens de l'humanité, ne rencontrant qu'une faible résistance, essentiellement féminine...
« Je confesse ma nostalgie des siècles où les femmes n'étaient bien souvent que bêtise et soumission ; telles que je les avais voulues à l'origine, en somme. En ces temps anciens, les Victoires, vives, éduquées et brillantes, étaient rares, aussi facile à repérer qu'une rose dans un champ de blé. Et les combattre était un amusement, un jeu qui me détendait, et que je gagnais facilement. Enfin, le plus souvent. »
L'origine des Victoires, c'est également l'occasion de rencontrer des personnages célèbres dans des rôles inattendus : Octave, Thomas d'Aquin ou Gustave Eiffel, pour ne citer qu'eux, ont également un rôle à jouer dans le combat contre l'Orvet... Un combat qui s'inscrit dans l'Histoire, où certains évènements historiques, réels, prennent une connotation étrange à la fin de la lecture...
 
J'ai adoré le style d'Ugo Bellagamba ; sa plume est belle, fluide et poétique, très agréable à lire. Les différentes histoires composant L'origine des Victoires peuvent se lire indépendamment, comme des nouvelles, chacune étant consacrée à une Victoire en particulier, sans qu'un ordre chronologique "classique" ne soit respecté. L'ensemble de ces histoires forme un tout, dessinant une intrigue cohérente étalée sur plusieurs millénaires, donnant une saveur particulière au classique combat du Bien contre le Mal. Les Victoires sont crédibles et bien cernées, elles ont toutes un caractère affirmé et des talents biens particuliers : philosophe, enseignante, courtisane ou guerrière, les profils sont nombreux mais le but à atteindre est toujours le même. J'ai bien aimé que l'auteur nous donne également à connaître l'origine et les motivations de l'Orvet, le fait de l'entendre s'exprimer le rend plus vivant, presque humain...
 
L'origine des Victoires est une très belle découverte que je ne peux que vous recommander ! Vous pouvez en lire les premières pages sur le site de l'éditeur ActuSF (ICI) : essayez, soyez curieux, je suis certaine que vous voudrez ensuite en continuer la lecture ; en ce qui me concerne, c'est ce que j'ai fait...
 
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire