mardi 1 septembre 2015

Interview de Thierry Sportouche



Thierry Sportouche, auteur - entre autres - de La clé de Saint-Georges et Le meurtre de Mrs Killworth, est un lyonnais aux multiples talents. C'est avec beaucoup de plaisir que je le reçois aujourd'hui pour une petite séance de questions / réponses.
 
Bonjour Thierry, merci d'avoir accepté cette interview. En quelques mots, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?
 
Lyonnais, j'ai fait mes études en hypokhâgne puis en fac d'anglais. Devant les impasses en matière d'emploi qui « s’ouvraient » à moi (rires), j'ai bifurqué vers le droit et passé des concours administratifs. En sortant de mon service militaire passé en Allemagne, j'ai été muté pour mon premier poste à Vesoul. Nous étions en 1977. À ce moment-là, je décide d'assouvir mes deux passions c’est-à-dire le rock, le rock progressif plus précisément qui traverse alors un désert à cause de la déferlante punk cette année-là ainsi que « l'écriture ». Un éditeur régional publie alors mes contes et nouvelles dans une anthologie puis des almanachs. J'ai l'occasion d'interviewer Ange, groupe français célèbre de rock progressif. Il en résultera d’ailleurs une amitié avec Christian Décamps, le chanteur. Après trois ans d'exil, je rentre enfin à Lyon en 1980. Je collabore pendant une dizaine d'années à la revue de poésie de Thierry Renard, Aube. Puis fonde avec André-François Ruaud, la revue de rock progressif Acid Dragon. En 1998, avec Pascal Indelicato (claviers) et Nicolas Mourachko (guitares), nous créons Silver Lining. Cette formation de rock progressif symphonique aura beaucoup de succès dans notre « sphère » avec notamment son album « The Inner Dragon » (2004) et une tournée européenne. Avec le décès de notre violoniste, le combo se sépare. Je crée en 2013 avec mon ami britannique Tim Hunter un nouveau groupe, Silver Hunter. Nous venons de publier un single de 4 titres enregistré à Londres.
 
 
Vos textes sont un mélange de poésie, de mystère et de fantastique, le tout dans un environnement quotidien tout ce qu'il y a de plus banal. Quelles sont vos influences littéraires ?
 
Elles sont nombreuses et se traduisent dans la diversité de mes écrits. Un roman d'amour tout d'abord, proche du « Grand Meaulnes » d’Alain-Fournier, un roman animalier dans la lignée du « Vent dans les saules » de Kenneth Grahame, des nouvelles policières proches d'Arthur Conan Doyle et d'Agatha Christie. Je citerais aussi Boileau-Narcejac, Paul Verlaine. Je suis également passionné de BD, notamment de Raymond Macherot (Sibylline, Chlorophylle).
 
 
La musique joue également un grand rôle dans votre œuvre, on y trouve de nombreuses citations et références, jusqu'aux noms des personnages qui semblent empruntés à ce domaine…

Oui, je suis plus « connu » dans ce milieu que dans celui de l’écriture. Mes modèles sont Jacques Brel, Jim Morrison des Doors. Je rêve de marier des notes avec des mots. « De la musique avant toute chose », écrivait Verlaine dans son « Art poétique ».

 
 
Le meurtre de Mrs Killworth et La clé de Saint-Georges mettent en scène une équipe de détectives amateurs atypique et sympathique, une institutrice à la retraite et trois jeunes garçons. Comment vous est venu cette idée ?
 
Quand j'étais adolescent avec ma sœur puis plus tard avec mon fils, j'avais inventé une institutrice, Madame X, accompagnée de deux mômes, Pierre et Paul et je faisais une espèce de feuilleton radiophonique. Parallèlement, j'ai toujours imité la voix de Pollux, enfin plutôt un cousin du chien du Manège enchanté. Je suis en effet passionné par la culture britannique. D'où l'idée de mettre ensemble ces personnages : Madame X devenue Madame Martin, Pierre, Paul et Jack, le correspondant irlandais de Pierre.
 
 
Après ces deux recueils de nouvelles, envisagez-vous de mettre en scène votre quatuor d'enquêteurs dans une histoire plus conséquente ? Je dois avouer que ces nouvelles m'ont mises en appétit et que j'aimerais beaucoup retrouver Elisabeth Martin, Pierre, Paul et Jack dans une grande aventure…
 
Oui, j'y pense sérieusement même si j'avoue avoir toujours préféré les textes courts et... denses !!
 
 
Quels sont vos projets actuels ?
 
Sur le plan musical, un clip avec mon ami Tim et terminer notre album. Un volume trois pour les aventures d’Élisabeth, Pierre, Paul et Jack. La prochaine histoire se situe à Bordeaux. A chaque fois, le lieu est important : c'est un endroit que j'ai aimé et c’est un peu un personnage. Je viens de découvrir la capitale d'Aquitaine, « la belle endormie » et travaille sur une nouvelle enquête. Mystère !
 
 
Nous aurons donc l'occasion de découvrir prochainement de nouvelles aventures de votre quatuor d'enquêteurs. En attendant d'avoir le plaisir de vous lire à nouveau, j'invite nos lecteurs à venir à la rencontre de votre univers musical sur votre chaîne You Tube.
 
 
BIBLIOGRAPHIE :
 
Fiche technique :
 
Auteur : Thierry Sportouche
Titre : Le meurtre de Mrs Killworth
Editeur : Acid Dragon
Nombre de pages : 91
Date de parution : Mai 2012
 
Quatrième de couverture :
 
Elizabeth Martin est une jeune institutrice à la retraite un peu vieille France. Mais derrière cette apparence ringarde, se cache un esprit vif capable de dénouer les affaires les plus inextricables. De fil en aiguille, accompagnée de ses petits protégés, Pierre, Paul et Jack, le correspondant irlandais de Pierre, elle saura élucider des morts mystérieuses dans le sud-ouest de la France, le meurtre de Mrs Killworth, une gouvernante londonienne pourtant bien inoffensive, une étrange invasion de mouches, faire face à un détournement de car par un terroriste des plus curieux...
 
Avis : ICI

 
Fiche technique :
 
Auteur : Thierry Sportouche
Titre : La clé de Saint-Georges
Editeur : Acid Dragon
Nombre de pages : 88
Date de parution : Janvier 2015
 
Quatrième de couverture :
 
La voilà de retour, Elisabeth Martin, cette jeune institutrice à la retraite un peu vieille France, héroïne du premier tome, Le meurtre de Mrs Killworth !
Toujours accompagnée de ses petits protégés, Pierre, Paul et jack, la voilà qui se lance dans de nouvelles aventures en Espagne, en Irlande, en Ecosse, à Québec, à Prague et à Jersey...
 
Avis : ICI

 
Fiche technique :
 
Auteur : Thierry Sportouche
Titre : Chapitre IV
Editeur : Acid Dragon
Nombre de pages : 74
 
Présentation éditeur :

Ce recueil regroupe les « Contes divers, d'automne » et les nouvelles publiés par différents éditeurs en Franche-Comté, chez Aube à Lyon, dans les revues Miniature, Maelström, Le Citron Hallucinogène, Encre Noire ou Phénix
Dans la grande tradition des écrits où se mêlent fantastique, rêve, poésie et imaginaire, les amateurs de la série "The Twilight Zone" ("La Quatrième dimension") de Poe, Lovecraft, trouveront ici de quoi se délecter. L'auteur ne néglige pas non plus une réflexion sur l'écriture et le statut de l'écrivain. Humour, mélancolie, suspense sont au rendez-vous et les lecteurs qui ont apprécié "Le Meurtre de Mrs Killworth" ne seront pas déçus.


Fiche technique :
 
Auteur : Thierry Sportouche
Titre : Les chênes du rêve
Editeur : Acid Dragon
Nombre de pages : 56
 
Présentation éditeur :

Hervé, adolescent de 19 ans, hospitalisé après un grave accident de voiture, conte l'histoire d'un amour qui l'a tellement marqué que son esprit chancelle, envahi, enchaîné par le rêve.
Ce roman poétique dans la grande tradition du « Grand Meaulnes » d’Alain-Fournier décrit une idylle dans les années 1970. Son cadre somptueux se situe dans les Monts d’Or lyonnais et les calanques de Cassis.


 
Fiche technique :
 
Auteur : Thierry Sportouche
Titre : De l'autre côté des nuages
Editeur : Acid Dragon
Nombre de pages : 70, avec illustrations
Disponible en anglais sous le titre Beyond the Clouds
 
Présentation éditeur :

Griset, le petit moineau, se dirige vers la ville. Son but ? Contre vents et marées, délivrer ses amis enfermés chez M. Rosier, le vilain oiseleur : Georges, la perruche multicolore, Albert, le cobaye, Dorothée, la tortue. Il parvient, non sans peine, à conduire ses compagnons à la Grande Forêt. Ils y goûtent un repos bien mérité quand une horde de rats conduits par Eilasor, un puissant et féroce sorcier, envahit l'endroit mettant tout à feu et à sang. Un bijou magique, la "Pierre de Songe", dérobé dans le village des elfes, parviendra-t-il à sauver nos amis du désastre ?

 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire