dimanche 26 octobre 2014

Beaucoup de monde pour la troisième édition des Intergalactiques de Lyon

Dimanche 26 octobre, le temps était parfait pour aller faire un tour aux Intergalactiques. Le festival court sur toute la semaine, mais emploi du temps oblige je n'ai pu y participer qu'une journée cette année.
 
A peine arrivée à la MJC Monplaisir, me voici en plein vide grenier. Difficile de se frayer un chemin au milieu de la foule matinale. J'ai finalement abandonné avant d'y retourner vers midi ; il y avait encore du monde, mais les stands étaient enfin accessibles.
 
"Le vide grenier du geek" vers midi.


Coté salon du livre beaucoup de monde également, mais là j'ai tenu bon. J'ai pu discuter avec de nombreux auteurs, mais comme j'ai réussi à dépenser mon budget en moins d'une heure je n'ai pas pu voir tout le monde (je ne voulais pas trop me laisser tenter, j'en aurai eu des remords...). L'ambiance était vraiment très sympathique et les échanges passionnants, je n'ai acheté que des romans d'auteurs que je ne connaissais pas (mis à part Nicolas Le Breton, mais je le connaissais pour ses romans policiers, là je vais découvrir son premier roman steampunk).

Le salon du livre.

Alain Blondelon 

 Alain Damasio

 Estelle Faye

 Laurent Whale et Valérie Simon en pleine séance de chatouilles

Nicolas Le Breton


De nombreuses autres activités avaient lieu ce dimanche. Outre des tables rondes auxquelles je n'ai pas eu le temps d'assister, il y avait une très intéressante exposition sur les 10 ans des éditions de La Volte et sur l'un de leurs titres phare : La horde du contrevent d'Alain Damasio, qui réunissait extraits choisis, esquisses et illustrations.

Exposition sur La horde du contrevent


J'ai également pu assister à la projection de Gandahar, un long métrage d'animation réalisé en 1988 par René Laloux. Il s'agit de l'adaptation d'un roman de Jean-Pierre Andrevon, Les hommes-machines contre Gandahar paru en 1969. M. Andrevon était d'ailleurs présent pour nous présenter ce film qui m'a rappelé plein de souvenirs.

 
 
Synopsis :
 
Sur la planète Tridan anciennement colonisée par des êtres humains, cette société utopique s’est bâtie en harmonie avec la nature. Mais voici que les oiseaux-miroirs, qui veillent aux limites de Gandahar, détectent une menace invisible. Dans certains villages de la périphérie, des citoyens sont pétrifiés par un ennemi inconnu. La reine Ambisextra confie au jeune Sylvin Lanvère, la mission de percer le mystère et de sauver Gandahar.







Voilà une très belle journée de passée, j'espère pouvoir participer à plus d'animations l'année prochaine. En attendant, je ne vais pas manquer de lectures...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire