dimanche 10 septembre 2017

Ils étaient cinq, de Sandrine Destombes

Fiche technique :

Auteur : Sandrine Destombes
Titre : Ils étaient cinq
Editeur / Collection : France Loisirs / Nouvelles Plumes
Nombre de pages : 317
Date de parution : Février 2017


Quatrième de couverture :

C'est à lui et à personne d'autre que ces kidnappeurs ont envoyé la vidéo. Le capitaine Antoine Brémont observe impuissant un inconnu se faire horriblement torturer. Un SMS lui indique où se trouve la victime, vivante mais dans le coma, ainsi qu'une femme séquestrée depuis deux semaines. Elle n'a malheureusement pas vu ses ravisseurs. Ceux-ci ont promis d'autres violences. Pour les arrêter, le capitaine Brémont doit comprendre ce qui les anime. Ils l'ont choisi comme interlocuteur privilégié et ce n'est pas un hasard...


Avis :

Si vous êtes à la recherche d'un thriller palpitant et violent, vous êtes au bon endroit ! En lisant Ils étaient cinq vous assisterez à des scènes de tortures imaginatives et détaillées, à des autopsies variées, vous entrerez dans l'esprit de personnages retors, vous fréquenterez le mal et l'innommable... bref, vous passerez un "bon" moment effrayant (et parfois écœurant) jusqu'au dénouement sous haute tension.

J'ai beaucoup aimé l'intrigue, tortueuse et réaliste. Il y est question de vengeance, et pour découvrir qui sont les coupables il faut arriver à trouver ce qui a bien pu se passer vingt ans plus tôt. Les indices distillés par l'auteur nous permettent de chercher les coupables en même temps que l'équipe d'enquêteurs. Je suis heureuse d'avoir trouvé la solution avant le final du roman 🎉. Sandrine Destombes nous entraîne au cœur de l'action dès les premières pages et ne nous lâche plus jusqu'au point final. Scènes violentes et enquêtes de terrain se succèdent, entre suspense constant et rythme haletant. Plus l'histoire avance et plus nous plongeons dans l'horreur, victimes et bourreaux rivalisant d'imagination malsaine.
 
L'écriture de Sandrine Destombes est facile à lire, directe et efficace : pas de fioritures, pas d'envolées lyriques ni de descriptions interminables. C'est clair, net et précis, ce qui permet de se concentrer sur l'enquête. Je regrette néanmoins que l'ambiance oppressante ne soit pas mieux rendue. J'ai été prise par le rythme rapide du roman mais je ne suis pas rentrée totalement dedans. Le fait que les principaux personnages ne soient pas très développés a également joué un rôle dans cette distanciation. Je les ai bien aimés, ils m'ont paru de plus en plus sympathiques au fur et à mesure que les pages défilaient, mais finalement nous en savons très peu sur eux en dehors de l'enquête. Cela peut se comprendre car l'enquête ne leur laisse quasiment aucun temps libre, mais cela m'a quand même laissé un petit goût de frustration. J'attache beaucoup d'importance aux personnages des romans c'est pour cela que j'ai ressenti cette petite gène, mais cela n'a en rien gâché cette lecture.
 
Ils étaient cinq est le quatrième roman de Sandrine Destombes paru aux éditions Nouvelles Plumes. C'est le premier que je lis, et ce ne sera assurément pas le dernier !
 
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire